1. Comment se connecter au switch

  2. Comment enregistrer la configuration

  3. Configuration de base

  4. Configurer ssh

  5. Configuration des ports

  6. Comment configurer les vlans

  7. Comment configurer simplement la qualité de service

  8. Comment configurer le spanning-tree

  9. Configuration des services syslog, snmp, ntp

  10. Comment mettre à jour le switch

  11. Configuration d'une pile de switch 3750

  12. Quelques commandes de diagnostique

  13. Routage intervlan


La première connexion s'effectue via le port console du switch.
Le choix du cable pour la connexion se fera en fonction de la connectique de votre ordinateur et du switch.
Avec un ancien PC, il est encore possible d'utiliser un cable Cisco DB9/RJ45. Si l'ordinateur n'a pas de port série, il faut alors utiliser un cable USB/RJ45.
Enfin, une autre possibilité, en fonction du modèle de switch, est l'utilisation d'un cable USB/Mini-B.

Nous aurons également besoin d'un terminal de connexion.
Exemples de logiciel client pour port série:
  • Pour Windows: putty
La prise RJ45 du cable console est connectée sur le switch et la fiche DB9 ou USB est branchée sur le PC.

Configuration du terminal

La configuration du terminal est la suivante:
configuration logiciel série
Si vous utilisez un port USB, il faudra modifier le numéro du port (par exemple port: COM4 ou COM5). La valeur du port COM à utiliser est visible dans le gestionnaire de périphérique de l'ordinateur (partie contrôleur USB).

Présentation du mode console d'un switch Cisco

Mode avec et sans privilège

Une fois connecté, nous sommes placés dans un mode sans privilège. Il est possible dans ce mode d'effectuer uniquement quelques commandes de diagnostique ou d'information. L'invite de commande du mode sans privilège est la suivante:
Switch>
Pour pouvoir modifier la configuration, il faut passer en mode privilégié en entrant la commande "enable". Présentation du passage du mode non privilégié au mode privilégié:
Switch>enable
Switch#

Console : autres modes

En fonction des commandes entrées, le switch va présenter des invites de commande différentes.
Quelques exemples d'invite de commande en fonction du contexte:

Mode configuration:
Switch#configure terminal
Enter configuration commands, one per line. End with CNTL/Z.
Switch(config)#
Mode configuration d'une interface:
Switch(config)#interface GigabitEthernet 1/0/1
Switch(config-if)#

Navigation entre les modes

La commande exit permet d'accéder au contexte précédent.
Switch(config)#int GigabitEthernet 1/0/1
Switch(config-if)#exit
Switch(config)#exit
Switch#
La commande end permet d'accéder à la racine du mode privilège.
Switch#conf t
Enter configuration commands, one per line. End with CNTL/Z.
Switch(config)#interface GigabitEthernet 1/0/1
Switch(config-if)#end
Switch#
Enfin, la commande logout permet la déconnexion.
Switch#logout

Aide pour la console

Le point d'interrogation affiche les différentes commandes disponibles en fonction du contexte dans lequel nous nous trouvons.

Par exemple:
Switch#?
Exec commands:
access-enable Create a temporary Access-List entry
access-template Create a temporary Access-List entry
archive manage archive files
beep Blocks Extensible Exchange Protocol commands
cd Change current directory
clear Reset functions
clock Manage the system clock
cns CNS agents
--More--
Le ? affiche les choix possibles lors de la frappe d'une commande.
Par exemple:
Switch#show ?
aaa Show AAA values
access-lists List access lists
accounting Accounting data for active sessions
aliases Display alias commands
Enfin, ? nous indique les choix possibles lors de la frappe des caractères d'une commande.
Exemple:
Switch#sh?
shell show

Switch#sh

Commande abrégée

Il est souvent possible d'utiliser les commandes abrégées.
Par exemple les commandes suivantes envoient le même résultat:
Switch#wr
Building configuration...
[OK]
-------

Switch#write
Building configuration...
[OK]


Switch#sh ru
Building configuration...

Current configuration : 783 bytes
!
-------

Switch#show running-config
Building configuration...

Current configuration : 783 bytes

Complétion automatique des commandes

Il est possible de compléter automatiquement les premiers caractères d'une commande en appuyant sur la touche tabulation.







Plan du site: switch Cisco
Contact.

Contrat Creative Commons
This création is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France License